Sondage : 7 femmes sur 10 refuseraient d’être en couple avec un électeur de Zemmour

Couple
Couple
Crédit: CC0 - Image d'illustration

5 avril 2022 à 11h05 par Iris Mazzacurati

L’avis politique, c’est un peu comme une maladie honteuse, on n’en parle pas au premier rendez-vous... et à la lecture de cette étude, on a bien raison.

Pourriez-vous être en couple ou même n’avoir qu’un rapport sexuel avec un partenaire qui ne partagerait pas vos opinions politiques ? C’est la question qu’a posé ce sondage Ifop pour le site de rencontres extra-conjugales Gleeden.

Il en ressort qu’il ne fait pas bon être un électeur d’Eric Zemmour et plus généralement d’extrême droite, notamment, si on veut avoir une vie sexuelle épanouie. En effet, 64% des personnes interrogées refuseraient d’être en couple avec un électeur de l’ancien éditorialiste. Dans le détail, cela représente près de 6 hommes sur 10 (57%) et le chiffre monte jusqu’à 7 femmes sur 10 (70%).

Il faut dire que la proportion de Français(es) pensant qu’un électeur de Zemmour est plus misogyne s’élève à 43% et plus homophobe à 45% tandis que les autres candidats culminent à 7% pour les a priori misogynes de Mélenchon et 6% pour les tendances homophobes de Marine Le Pen. Ainsi, 36% des sondés auraient du mal à présenter un électeur de Zemmour à ses proches. 8% pour Mélenchon, 7% pour Macron et Le Pen et enfin 3% et 2% pour Pécresse et Jadot.

Pour plus de la moitié des sondés (5 hommes sur 10 et 6 femmes sur 10), soit 55%, il serait impossible de se mettre en couple avec un électeur de Marine Le Pen. Suivent les électeurs de Jean-Luc Mélenchon qui seraient boycottés à 47%, Yannick Jadot à 42%, Emmanuel Macron à 39% et enfin Valérie Pécresse à 37%.

Et s’il s’agit d’une histoire d’une nuit, les extrêmes de droite ou de gauche risquent de ramer davantage que les autres, puisque 58% des Français(es) déclarent ne pas pouvoir coucher avec quelqu’un d’extrême droite et 50% pour l’extrême-gauche.

Bref, on comprend dès lors qu’un peu plus de 3 Français sur 10 (34%) a déjà dissimulé au moins une fois ses convictions politiques pour séduire quelqu’un...

 

* Étude Ifop pour Gleeden réalisée par questionnaire auto-administré en ligne 14 au 17 mars 2022 auprès d’un échantillon de 2 002 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine »