Article sponsorisé

Partez à la découverte du Zoo Safari de Thoiry : en voiture et à pied !

Premium News 

THOIRY
THOIRY
Crédit: THOIRY

6 septembre 2021 à 7h00 par VG Publireportage

Cette semaine nous partons dans les Yvelines pour une balade exceptionnelle à la rencontre de plus de 1500 animaux sauvages au Zoo Safari de Thoiry. C’est un lieu et un concept unique en France où les animaux sont en liberté et où les visiteurs sont en voiture… Mais Thoiry est également un parc à pied.

Le ZooSafari de Thoiry souhaite permettre aux Hommes et aux animaux de se retrouver en harmonie dans une nature sauvage et préservée. Thoiry a été le premier Safari à ouvrir ses pistes en France, offrant ainsi 150 hectares de liberté aux animaux afin que ceux-ci conservent leurs instincts sauvages et aux Hommes une immersion au cœur de cette nature protégée.

Depuis plus de 50 ans, Thoiry offre la possibilité à l’Homme de se reconnecter à la nature et de le sensibiliser à la conservation de celle-ci. Comme nous le rappelle Céline Le Corre, responsable communication du Zoo/Safari, à Thoiry, tout est sauvage, car, il n’y a pas de dressage, il n’y a pas de manipulation des animaux. Ils évoluent et se reproduisent dans de grands espaces, où ils cohabitent entre plusieurs espèces.

THOIRY
LATINA VOUS EMMÈNE EN BALADE À THOIRY
Crédit: LATINA
THOIRY
THOIRY
Crédit: THOIRY

Conservation des espèces

Autre mission essentielle du ZooSafari, si ce n’est la principale : la conservation des espèces menacées. En effet, le parc travaille avec de nombreux programmes d’élevage européens, afin de conserver le patrimoine génétique d’animaux en voie de disparition, voire de pouvoir parfois les réintroduire dans leur milieu naturel.

En 2021, l’arrivée des gorilles renforce encore l’engagement du zoo dans sa mission de conservation et il s’engage auprès de cette espèce emblématique de grands singes, aujourd’hui en danger critique d’extinction. Le ZooSafari de Thoiry est également membre de l’AFdPZ, (Association Francaise des Parcs Zoologiques) qui soutient 200 programmes de recherche et de conservation.

I