Ni reggaeton, ni "variétés", Farruko crée son propre courant, le "Bajo Mundo"

Farruko
Farruko
Crédit: Instagram @Farruko

5 novembre 2021 à 12h03 par Iris Mazzacurati

L’artiste portoricain, cible de vives critiques notamment depuis la sortie de l’énorme hit Pepas – qualifié de « soupe commerciale » par les puristes - répond en créant un nouveau sous-genre qui assume et revendique ses origines « populaires ».

« Je vous présente un nouveau genre que j’ai baptisé (BAJOMUNDO?) en hommage au courant populaire qui est à la racine du reggaeton. Cette nouvelle façon de faire de la musique est un nouveau flow !! Quoi qu'ils disent, ce mélange de différents ingrédients était à la base de création de morceaux comme Pepas, El Imcomprendido, Mi Romo !!! Ils sont inclassables, parce que c'est quelque chose de nouveau. Alors bienvenue à (BAJOMUNDO) ! Attention les plateformes numériques, je veux ma propre playlist dans ce nouveau genre. Tout le monde est invité, j'ai la recette et je la partage, nous allons révolutionner la musique ? » a déclaré Farruko sur son compte Instagram.

Jusqu’ici, les titres du chanteur étaient classés dans les catégories « variétés » ou « EDM (Electronic, Dance, Music)», le "Bajo Mundo" définira désormais ses morceaux à succès Pepas et El Incomprenido.

"Le Dembow c’est le Dembow, le Reggaeton c’est le Reggaeton, la « variété commerciale » c’est la « variété commerciale » et voici Bajo Mundo", a-t-il ajouté sur Instagram avec un nouvel extrait de son dernier morceau.

Reste à savoir si Farruko sera suivi dans sa « révolution » par les fans, les plateformes de diffusion et les producteurs de musique. A suivre.