Une chaîne de télé espagnole refuse de rediffuser la série Dragon Ball

6 avril 2021 à 6h00 par Jérome Pasanau

La télévision publique, de la région de Valence, ne souhaite plus diffuser la célèbre série japonaise. La direction estime que le dessin animé serait vecteur de stéréotypes sexistes contraires à la législation locale.

A Punt, la chaîne de télévision publique de la région de Valence en Espagne, a refusé de diffuser la série Dragon Ball. En effet, le dessin animé japonais ne serait pas compatible avec le code de valeurs défendu par les autorités locales, rapporte le quotidien espagnol El Pais.

Retransmise pour la première fois dans les années 1990 à la télévision espagnole, la série a été rapidement doublée en langue régionale, le valencien précise le journal. Le succès fut tel, qu’en l’espace de quinze ans, un club de plus de 10 000 fans de la série s’est formé dans la région. Monica Àlvaro, députée valencienne, s’est fait l’écho des fans en demandant à la chaîne si elle comptait remettre le dessin animé à l’écran. Une demande rejetée par Alfred Costa, le directeur général d’À Punt : « Sachez que, compte tenu de la législation en matière d’égalité des sexes, du code de valeurs des contenus à destination des enfants et du prix, il est difficile aujourd’hui de reprogrammer la série » a-t-il déclaré.

Un temps critiqué pour sa violence, la série est désormais accusée de transmettre des stéréotypes sexistes, écrit El País. La décision d’À Punt n’est pas passée inaperçue de l’autre côté des Pyrénées. Sur Twitter, les fans ont dénoncé une illustration de la cancel culture, et demandé la rediffusion de leur série préférée. Un internaute écrit notamment : « Trop des choses stupides dans le monde : supprimer Dragon Ball pour les féministes, quand les femmes se montrent combattantes et fortes ». D’autres appellent, en revanche, les chaînes du pays à suivre l’exemple de la télévision publique valencienne.