Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Un homme d'affaire accuse Maluma d'une tentative d'escroquerie

26 juin 2020 à 12h50 Par A.L.
Maluma est accusé d'escroquerie.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram @Maluma

Depuis ce jeudi 25 juin, Maluma fait la Une des médias. En cause ? L'homme d'affaire Richard Allan Caring qui l'accuse d'escroquerie.

Coup dur pour Maluma ! Le chanteur colombien vient d'être dénoncé par Richard Allan Caring, un homme d'affaires britannique, qui assure que la star du reggaeton n'a pas respecté ce qu'ils avaient convenu pour sa prestation lors de son mariage, comme le rapporte le célèbre site américain TMZ. En effet, ce propriétaire des clubs Soho House et des restaurants The Ivy, défend dans son procès, que Maluma et son équipe ont exigé un million de dollars, le double de ce qui avait été initialement convenu, et qu'ils n'ont pas remboursé les 375 000 dollars (soit 334 000 euros) qu'il prétend avoir payé au départ. "Comme il s'agit d'une question juridique, nous ne ferons aucun commentaire pour le moment", ont ainsi déclaré les représentants de Maluma.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par MALUMA (@maluma) le

Selon TMZ, qui se base sur les dires que l'homme d'affaires a déclaré dans sa plainte, ce dernier voulait recruter Maluma pour son mariage, sa fiancée étant fan du ColombienLa cérémonie devait ainsi avoir lieu en République dominicaine le 7 novembre 2019, mais a ensuite été reportée à juin 2020 à Rome. L'homme d'affaire soutient qu'il avait accepté les demandes de Maluma lorsque le mariage devait avoir lieu en République dominicaine : soit une rémunération d'un demi-million de dollars (445 000 euros) en cash, un vol privé pour le chanteur, un séjour dans un hôtel de luxe et 37 billets d'avion (5 d'entre eux en première classe) pour l'équipe du musicien.

Le mariage retardé, l'homme d'affaires aurait contacté les représentants de Maluma pour connaître sa disponibilité et, comme tout semblait aller bien, il a fait un virement 375 000 dollars en guise de premier versement. Selon les dires de Richard Allan Caring, l'équipe de Maluma lui aurait alors dit que le chanteur se produirait à son mariage, uniquement s'il acceptait de payer un million de dollars au lieu des 500 000 dollars prévus initialement. N'ayant pas accepté cette proposition qu'il juge malhonnête, l'homme d'affaire s'est emparé de la justice et exige d'être remboursé de son premier virement, plus une compensation. Affaire à suivre...