Salvador : attaque meurtrière contre des militants d'opposition en pleine campagne électorale

4 février 2021 à 9h06 par TD

Deux partisans du principal parti d'opposition du Salvador ont été abattus après un rassemblement de campagne, à un mois d'élections législatives et municipales. Trois suspects ont été arrêtés.

LATINA
La Plaza Libertad, dans le centre historique de San Salvador.
Crédit: Commons Wikimedia

Les faits se sont produits dimanche 31 janvier en plein centre de la capitale San Salvador, à la sortie d’un rassemblement de campagne du Front de libération nationale Farabundo Martí (FMLN), le principal parti d’opposition. Des militants, à bord d’un camion de campagne, ont été pris pour cible par des hommes armés à bord d’une voiture.

Le bilan est lourd : deux partisans du parti de gauche ont perdu la vie, et cinq autres ont été blessés. Trois suspects ont été arrêtés, accusés “d’homicide aggravé et de tentative d’homicide”.

Une attaque meurtrière qui a choqué dans ce petit pays d’Amérique centrale, où les tensions s’accentuent à l’approche d’élections législatives et municipales, prévues le 28 février. Il y a quelques jours, le président Bukele avait critiqué les accords de paix signés en 1992 entre le FMLN et l'armée pour mettre fin à la guerre civile.

Une dizaine de partis participe aux élections, dont le parti Nuevas Ideas du président Bukele, en tête dans les sondages. Le 28 février, 5,4 millions de Salvadoriens sont appelés à élire les députés du congrès, ainsi que leurs maires et les conseillers municipaux.