Mundo Latino

Pérou : A la découverte du concours national de folklore à Trujillo (vidéo)

20 janvier 2020 à 16h30 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Wikipedia

Direction le Pérou pour découvrir le concours national de la Marinera.

Chaque début d’année, pendant une semaine, se déroule au Pérou un grand concours de danses folkloriques traditionnelles. Cette année, il se déroule du 20 au 26 janvier. Et comme toujours, les participants de tout le pays se retrouvent à Trujillo. La 3ème ville du pays, située dans le nord ouest du Pérou. Thomas Ducroquet est directeur de l’Alliance Française de Trujillo, il nous explique ce qu’est la Marinera :

« C’est une danse qui incarne l’identité péruvienne, dans le sens, où elle s’illustre lors de la guerre avec le Chili. Ce dernier tente d’imposer sa culture, et la Marinera, elle surgit comme un rempart contre la menace du Chili. Son nom, il dérive de marin. C’est en leur honneur que la Marinera prend son nom. La femme est vêtue de son plus beau costume, blanc et à la fois coloré. Elle s’empare de sa jupe avec laquelle elle singe les mouvements d’une mer agitée. L’homme pendant ce temps, tourne autour d’elle, et bondit en exécutant des jeux de jambes assez importants. »

Au-delà de la danse, le programme des activités proposé est très chargé :

« Il y a des couronnements de reines. Il y a un marathon de Marinera, avec des couples qui dansent de longues heures durant, et donc qui rentrent un peu en transe. Il y a aussi des petits déjeuners, car la gastronomie ici est très importante. Et puis il y a même des représentations de danses avec des couples un peu particuliers. Car certaines s’exécutent avec un couple où il y a d’un côté un cheval et de l’autre une danseuse. C’est très impressionnant. »

A côté de ça on retrouve aussi des processions religieuses et une véritable ambiance de fête. Et puis, parmi toutes les danses qui existent au Pérou, il y en a une qui se démarque :

« La Marinera Nortena se démarque parce que notre région, la Libertad, mais aussi tout le nord du Pérou, revendique spécialement la pratique de la danse. Ils ont une manière de danser plus libre et sensuelle que dans le reste du Pérou. Pieds nus souvent pour la femme, ce qui est aussi une manière de se rattacher aux origines terriennes péruviennes. Mais c’est aussi un symbole de liberté. Cette danse, elle autorise les couples à être un peu plus coquin. C’est vraiment l’explosion d’allégresse et de sensualité. »

A noter que cette danse de séduction, la Marinera Nortena, est inscrite au patrimoine national péruvien.