Paris : une campagne sur le consentement s’affiche dans le métro

24 février 2020 à 8h10 par Mikaël Livret

Réalisée par l'association féministe Hands Away, elle souligne qu'une femme a le droit de s'habiller comme elle le veut.

LATINA
Huit affiches sont placardées dans le métro à l'initiative d'une association féministe
Crédit: Capture Twitter - @HandsAwayParis

Pour un tiers des Français : une tenue sexy excuse en partie le violeur. Résultat d’une étude Ipsos. Une campagne de sensibilisation est déployée à Paris dans le métro pour rappeler la notion de consentement.

Jupe courte, décolleté ou maquillage... Huit images de femmes sont exposées en région parisienne, avec le concours de la RATP, la mairie de Paris et la région Ile-de-France. Réalisée par l’association féministe Hands Away, cette action tend à souligner «qu’une femme a le droit de s’habiller comme elle le souhaite».

L'étude Ipsos précise aussi que 40 % des Français pensent «qu’une attitude provocante de la victime en public atténue la responsabilité du violeur».