Nicaragua : quatre opposants arrêtés à cinq mois de la présidentielle

14 juin 2021 à 8h00 par Jérome Pasanau

Après Arturo Cruz et Cristiana Chamorro, deux autres candidats potentiels à la présidentielle ont été arrêtés.

LATINA
Crédit: Flickr

La police nicaraguayenne a arrêté mardi 8juin, l’opposant Juan Sebastián Chamorro García, devenu ainsi le quatrième candidat à la présidentielle du 7 novembre emprisonné dans ce pays dirigé par Daniel Ortega, qui pourrait briguer lui-même un quatrième mandat successif.

Juan Sebastián Chamorro García – cousin d’une autre candidate détenue, Cristiana Chamorro – a été arrêté entre autres pour « incitation à l’ingérence étrangère dans les affaires intérieures » et « organisation avec le financement de puissances étrangères pour perpétrer des actes de terrorisme », selon un communiqué de la police.

Toujours mardi, un troisième candidat à la présidentielle, Felix Maradiaga, a été arrêté. Le parquet a ouvert contre lui une enquête pour agissements contre la souveraineté du pays et incitation à l’ingérence étrangère, a indiqué le ministère public. Le département d’État américain a immédiatement réagi, qualifiant cette arrestation d’arbitraire et le président Daniel Ortega de dictateur. « La communauté internationale n’a d’autre choix que de le traiter comme tel » a réagi sur Twitter la responsable de la diplomatie américaine pour les Amériques, Julie Chung.