Nicaragua : l’opposante à Ortega, Cristiana Chamorro, assignée à résidence

4 juin 2021 à 5h00 par Jérome Pasanau

La journaliste de 67 ans ambitionne de vaincre Daniel Ortega dans les urnes. La police a débarqué à son domicile, mercredi.

LATINA
Crédit: Pixabay

Cristiana Chamorro, qui apparaît comme la plus sérieuse concurrente du chef de l’État nicaraguayen Daniel Ortega pour l’élection présidentielle de novembre, a été assignée à résidence mercredi 2 juin dans la soirée, après avoir été accusée de blanchiment d’argent par le gouvernement. « Après plus de cinq heures de présence de la police au domicile de ma sœur Cristiana Chamorro, précandidate à la présidentielle, à 5 h 15 la police antiémeute la place sous assignation à résidence, à l’isolement. Sa maison est toujours occupée par la police » a écrit son frère Carlos Fernando Chamorro sur Twitter.

La police a violemment pénétré dans l’enceinte de la résidence de Cristiana Chamorro, dans le sud-est de Managua, où elle s’apprêtait à donner une conférence de presse, a déclaré Arelia Barba, son assistante. La journaliste de 67 ans ambitionne de vaincre Daniel Ortega dans les urnes, comme l’a fait il y a 31 ans sa mère, Violeta Chamorro. Mais l’étoile montante de l’opposition est visée depuis plusieurs semaines par une enquête judiciaire pour blanchiment d’argent qu’elle a dénoncée, affaire montée selon elle par le pouvoir pour l’empêcher d’être candidate au scrutin présidentiel du 7 novembre. « Interdire de manière arbitraire à la dirigeante de l’opposition Cristiana Chamorro d’être candidate reflète la crainte d’Ortega d’élections libres et justes » a dénoncé sur Twitter le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, depuis le Costa Rica où il est en visite. « Les Nicaraguayens méritent une vraie démocratie » a-t-il ajouté.