Le Brésil rejette le vaccin anti-Covid russe

28 avril 2021 à 8h00 par Jérome Pasanau

Spoutnik V va devoir attendre avant d'atterrir au Brésil. L'agence de régulation sanitaire s'est opposée lundi à l'importation du vaccin russe contre le Covid-19. Elle évoque des « incertitudes » sur ce vaccin.

LATINA
Crédit: Wikipédia

Pour le moment, le vaccin russe contre le Covid-19, Spoutnik V, n’a toujours pas été approuvé par les agences sanitaires de l'Union européenne et des Etats-Unis. Au Brésil, l’agence de régulation sanitaire Anvisa s’est, elle, opposée lundi 26 avril à la demande de plusieurs États du pays d’importer le vaccin russe. Elle estime manquer de données pour s’assurer de sa sûreté et de son efficacité.

Le Brésil, qui compte 212 millions d’habitants, a réussi pour le moment à vacciner 27,3 millions de personnes avec une première dose, et 11,6 millions avec une seconde. « Jamais nous ne permettrons que des millions de Brésiliens soient exposés à des produits sans une vérification appropriée de la qualité, de l'innocuité et de l'efficacité ou, au minimum, face à la situation grave que nous traversons, qu'il existe un rapport favorable entre le risque et les avantages », a déclaré Antonio Barra Torres, président de l'Anvisa.

Notez que le Spoutnik V est déjà utilisé dans d’autres pays, hormis la Russie, le vaccin est injecté au Mexique, en Argentine ou encore au Venezuela. En février dernier, la revue médicale The Lancet rapportait que ce vaccin était efficace à 91,6% contre le Covid-19 et ses variants.