Mundo Latino

La Bachata inscrite au patrimoine mondial immatériel de l'Unesco (vidéo)

22 janvier 2020 à 16h30 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Pixabay

Direction l'Amérique Latine pour danser la Bachata.

Et plus exactement direction la République Dominicaine, où est née la Bachata. L’an dernier, la musique et la danse ont été inscrit au patrimoine immatériel de l’Unesco. Pour vous donner une idée, la Bachata côté musique, ça donne ça :

 

José Antonio Rodriguez est ambassadeur de la République Dominicaine en France, il a lui-même porté le dossier de candidature de la Bachata auprès de l’Unesco. Il nous explique pourquoi :

« Il faut savoir que la Bachata est un élément qui est très connu et reconnu en Amérique Latine. C’est encore plus le cas en République Dominicaine. Et désormais la Bachata est connue dans le monde entier. Les chanteurs de Bachata sont de véritables stars. Ils remplissent notamment des stades entiers et sont très populaires en Amérique Latine. » 

Et dès l’annonce de la reconnaissance de la Bachata au patrimoine mondial de l’Unesco, la joie a secoué le pays :

« La nouvelle a été célébrée partout en République Dominicaine. La joie et la fierté étaient fortes au moment de l’annonce. L’annonce a été célébrée encore plus fortement dans les banlieues, car la Bachata est un style très populaire et ce style de musique est né dans les banlieues. Aujourd’hui, c’est une véritable fierté pour le peuple et l’état dominicain d’avoir la Bachata reconnue par l’Unesco. »

Et cette reconnaissance, c’est quelque chose de très important pour la République Dominicaine :

« C’était important pour nous cette reconnaissance au patrimoine mondial de l’Unesco car pour nous, c’est l’accomplissement d’une bataille. Il n’y aura pas de risque que cette musique disparaisse. Que cette culture n’existe plus. La Bachata est née en République Dominicaine, et aujourd’hui c’est une reconnaissance pour tout le pays. »

Pour l’anecdote, le terme Bachata, que l’on suppose d’origine africaine, était initialement utilisé pour désigner un rassemblement ou une fête animée, plutôt qu’un genre musical. Après le Meringue en 2017, la Bachata en 2019, la Salsa sera-t-elle la prochaine à être reconnue par l’Unesco ? Le dossier est en cours d’instruction semble-t-il.