Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Mundo Latino

Jair Bolsonaro condamné à payer une amende pour non port du masque (vidéo)

15 juin 2021 à 09h00 Par Jérome Pasanau
Jair Bolsonaro devra payer une amende de 108 dollars...
Crédit photo : Flickr

Le président brésilien a participé samedi 12 juin à une manifestation de motards à Sao Paulo. Sans respecter les mesures sanitaires en place, et en violation de la réglementation de l’État. Il devra verser 108 dollars d’amende.

Le président brésilien Jair Bolsonaro a été condamné samedi à une amende de 108 dollars pour avoir participé, sans masque, ni mesures sanitaires, à une manifestation de motards dans l’État de Sao Paulo. Le président d’extrême droite a pris la tête du cortège avec un casque ouvert et sans masque, en violation de la réglementation de l’État. Les autorités de l’État de Sao Paulo ont indiqué qu’elles avaient infligé une amende à Jair Bolsonaro, à son fils Eduardo, membre du Congrès, et au ministre des Infrastructures, Tarcisio Gomes, pour ne pas avoir porté de masque et ne pas avoir respecté les mesures de distanciation sociale lors du rassemblement.

Jair Bolsonaro, qui a appelé à des rassemblements dans tout le Brésil en vue de l’élection présidentielle de l’année prochaine, n’a pas tenu compte des avertissements du gouverneur de Sao Paulo, Joao Doria, un rival politique, qui avait déclaré que le président serait condamné à une amende s’il ne respectait pas les lois de l’État. S’adressant à une foule de partisans brandissant des drapeaux, Jair Bolsonaro s’est à nouveau élevé contre le port du masque. Le président a estimé que les personnes vaccinées ne devraient pas avoir à porter le masque. « Il est impossible pour une personne vaccinée de transmettre le virus » a-t-il déclaré. Il n’y a pas de consensus scientifique sur la question de savoir si les personnes vaccinées peuvent être contagieuses.

Jair Bolsonaro également acclamé et hué dans un avion.

En tournée vendredi dans l’État méridional d’Espirito Santo, pour l’inauguration de travaux d’infrastructure dans un aéroport, le président d’extrême droite a fait une apparition surprise à l’entrée d’un avion commercial qui s’apprêtait à décoller. Les passagers à l’avant étaient tout sourire et Jair Bolsonaro s’est livré dans la bonne humeur aux selfies avec certains d’entre eux ou des membres d’équipage acquis à sa cause. Ce sont les scènes que l’on voit sur une vidéo postée sur son compte officiel Twitter.

Mais sur d’autres vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on voit des passagers faire un doigt d’honneur au chef de l’État tout en criant « Dehors, Bolsonaro » et « fou génocidaire ». Le président a été accusé de « génocide » ces derniers mois par ses opposants pour sa gestion jugée irresponsable de la crise sanitaire du Covid-19, qui a tué plus de 480 000 personnes au Brésil, le pire bilan au monde après les États-Unis. Répondant à ses détracteurs, Jair Bolsonaro a enlevé son masque pour lancer « Ces gens qui crient « Bolsonaro dehors » devraient plutôt voyager à dos d’âne ». Les médias brésiliens ont rapporté que le président avait également tombé le masque de protection à l’aéroport, en violation des réglementations sanitaires en vigueur.