Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Indépendance de la Nouvelle-Calédonie : le non l’emporte d’une courte tête

05 octobre 2020 à 09h42 Par Iris Mazzacurati
La fontaine Céleste, au centre-ville de Nouméa, marque le point zéro d'où partent tous les kilométrages en Nouvelle-Calédonie.
Crédit photo : Wikimedia commons / Bananaflo

La Nouvelle-Calédonie a réaffirmé sa volonté de rester Française, ce dimanche 4 octobre, même si le "Oui" à l’indépendance progresse.

Archipel stratégique de 270 000 habitants dans le Pacifique Sud, la Nouvelle-Calédonie a choisi une nouvelle fois de rester dans le giron français, lors d'un deuxième référendum d'autodétermination marqué par une mobilisation sans précédent.

Emmanuel Macron a dit accueillir le résultat "avec un profond sentiment de reconnaissance" et d'"humilité" lors d'une allocution solennelle depuis l'Elysée.

Le non à l'indépendance est arrivé en tête avec 53,26 % des voix, mais perd plus de trois points par rapport au premier référendum du 4 novembre 2018. Ces résultats confortent les indépendantistes et leur font espérer une victoire lors d'un troisième référendum, qui en vertu de l'accord de Nouméa, peut être organisé d'ici 2022.