Info locale

Ile-de-France : la propreté des transports en commun devient une priorité

15 mars 2019 à 09h54 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Valérie Pécresse la présidente de la région dénonce les incivilités "inadmissibles" des usagers dans les métros et trains franciliens. Elle a présenté plusieurs mesures.

Une priorité pour la région. Valérie Pécresse a détaillé jeudi les principales actions en faveur de la propreté du réseau SNCF Transilien. Par exemple, des QR codes visibles dans les trains de banlieue seront généralisés cette année. En les scannant, le voyageur sera redirigé vers un site où il pourra signaler une « situation inacceptable » ou une incivilité déclenchant l’intervention plus rapide d’équipes de nettoyages.

11 millions de mégots sont par exemple ramassés chaque année sur les voies, dans les trains et les gares SNCF Francilienne. Au total, 36T de déchets y sont ramassées tous les jours soit 10 500 sacs-poubelle.

De jour comme de nuit, 3.850 agents sont affectés à la maintenance et au nettoyage des 700 Transilien et des 394 gares franciliennes. En moyenne, selon Ile-de-France Mobilités, un train est nettoyé 470 fois par an. Parfois deux fois par jours. Surtout que, depuis peu, des agents interviennent même directement dans les trains en circulation, en dehors des heures de pointe.