En Colombie, les étrangers participant à des fêtes clandestines seront immédiatement expulsés

19 janvier 2021 à 8h11 par TD

La Colombie a décidé de serrer la vis : désormais, les ressortissants étrangers qui participeraient à des fêtes clandestines seront expulsés du pays sur le champ.

LATINA
Crédit: Commons Wikimedia

Les étrangers qui seront surpris dans des fêtes clandestines, violant les mesures d’isolement, seront immédiatement expulsés du territoire national" a annoncé le service des migrations colombien dans un communiqué, qui “ne permettra pas qu’un étranger affecte la sécurité sanitaire”.

Cette décision intervient alors qu’une fête clandestine a été interrompue le week end dernier à Bogotá - la capitale sous confinement - et à laquelle participaient 65 étrangers. D’après la police, la majorité d’entre eux était de nationalité vénézuélienne. 

La Colombie, deuxième pays d’Amérique Latine qui recense le plus de cas de Covid derrière le Brésil, compte plus de 1,7 millions de ressortissants vénézuéliens, dont plus de la moitié en situation irrégulière d’après le service des migrations. La plupart d’entre eux ont fui leur pays, victime d’une grave crise économique politique, pour se réfugier dans le territoire colombien voisin.