Elle pensait commander gratuitement sur Uber Eats depuis mars, en réalité son frère payait sans savoir

17 décembre 2020 à 18h20 par A.L.

Une mère de famille britannique qui pensait commander des repas gratuitement chez McDonald's depuis le mois de mars via Uber Eats, vient seulement de se rendre compte que c'était son frère qui était débité à sa place.

LATINA
Photo d'illustration
Crédit: Pixabay

Fausse joie ! Nicole Clark, une Britannique âgée de 25 ans, pensait commander gratuitement chez McDonald's depuis mars dernier via l'application Uber Eats, comme le révèle le Mirror. Les débits n’apparaissaient pas sur son compte bancaire, elle a donc continué en pensant bénéficier de repas gratuits. En effet, lorsqu'une carte est déjà enregistrée sur un compte Uber, l’application ne demande pas de confirmation sur le mode de paiement. La jeune femme ne se doutait donc de rien.

Son frère payait à sa place sans savoir

Malheureusement pour elle, les achats effectués sur Uber Eats étaient en fait déduits du compte de son frère, Craig, qui avait enregistré sa carte lors de la première utilisation du compte pour un déjeuner avec sa sœur. Comme ses données bancaires n'avaient pas été effacées, les commandes étaient débitées sur son compte bancaire. Le frère a découvert cette anomalie en consultant ses relevés de compte. N'utilisant jamais Uber Eats, il a d’abord pensé qu’il avait été piraté et a changé ses mots de passe.

C'est en racontant cette histoire à sa mère que cette dernière a fait le rapprochement avec Nicole qui recevait, elle, gratuitement ses commandes McDonald’s. "Mon frère était extrêmement soulagé que ce soit moi", a raconté la jeune femme originaire de Northampton après avoir comparé les relevés de compte de son frère et ses commandes afin de s'assurer que c'était bien les siennes. "J'avais peur que sa carte soit liée à autre chose par accident. Heureusement, ce n'était pas le cas et chaque cadeau de Noël et d'anniversaire que j'avais acheté pour ma fille avait été payé par moi", a-t-elle ajouté. Bien entendu, elle a depuis entièrement remboursé Craig, soit la somme de 207 livres (230 euros).

I