Info générale

Des sécrétions d’insectes retrouvées dans une glace vendue en grande surface

20 septembre 2018 à 10h49 Par Maud Tambellini
Crédit photo : Wikipedia

L’ONG Foodwatch lance un sacré pavé dans la marre. Des traces de dérivés d’animaux ont été retrouvées dans une douzaine de produits. Jusqu’à dans de la glace Carte d’Or !

Ce n’est pas un nouveau scandale alimentaire du type des lasagnes à la viande de cheval. Puisque l’ONG Foodwatch précise que les dérivés d’animaux utilisés dans les produits le sont légalement.

Mais ce que l’ONG pointe du doigt c’est un manque de clarté sur les étiquettes. Par exemple dans le bac de glace Carte d’Or fraise et morceaux de meringue, vous pouvez lire qu’il y a de la résine de shellac. C’est aussi appelé E904. Or en réalité il s’agit d’une sorte de laque issue de secrétions de la cochenille asiatique. Vous pouvez aussi retrouver cette résine dans certaines pommes de la variété Fuji. Et autant le dire que pour les fruits et légumes, il n’y a aucune précision.

Enfin dans les produits surprenants contenant des dérivés d’animaux, on retrouve l’Orangina rouge qui contient du carmin, un colorant issue de cette fameuse cochenille qui donne sa couleur à la boisson. Mais aussi le Comté AOP bio de Système U. Ce fromage a dans sa recette de la présure. Il s’agit d’une enzyme provenant de l’estomac de veaux abattus avant sevrage. Et puis de la gélatine de bœuf a été retrouvée dans les paniers de Yoplait 0% aux fruits rouges. La liste de tous les produits concernés c’est par ici !