Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Demi Lovato confie avoir été violée sur un tournage Disney quand elle était ado

18 mars 2021 à 11h25 Par A.L.
Documentaire "Demi Lovato : Danse avec le diable"
Crédit photo : Capture d'écran YouTube

C'est dans son documentaire qui sortira le 23 mars prochain que Demi Lovato a confié avoir été victime d'un viol dans son adolescence lorsqu'elle était vierge et qu'elle tournait pour Disney Channel.

Le 23 mars prochain, Demi Lovato lèvera enfin le voile sur son nouveau documentaire baptisé Demi Lovato : danse avec le diable qui sera disponible sur YouTube en quatre épisodes. Dans ce docu-série présenté au festival texan South By Southwest (SXSW) ce 16 mars, la chanteuse est revenue sur sa lutte contre la drogue et son overdose au fentanyl en 2018. Mais ce n'est pas tout. L'interprète de Échame la culpa a également confié avoir vécu l'impensable sur un tournage de Disney Channel.

"J’ai perdu ma virginité dans un viol"

Ainsi, l'Américaine de 28 ans a décidé de parler à coeur ouvert afin de se détacher de son passé très difficile et dévastateur. "Je sais que ce que je suis sur le point de dire va choquer. Mais quand j’étais adolescente, j’ai été dans une situation similaire… J’ai perdu ma virginité dans un viol", a-t-elle lâché face à la caméra. 

Alors qu'elle a connu la notoriété grâce au film Camp Rock de Disney Channel, tourné quand elle avait 15 ans, Demi Lovato a en effet avoué que ce crime avait eu lieu lorsqu’elle "était membre de ce groupe Disney". La star a même été contrainte de travailler avec son agresseur, un autre jeune acteur, durant le tournage.

Si Demi Lovato n’a pas dévoilé le nom de l’auteur du viol, elle a néanmoins affirmé l’avoir dénoncé aux autres membres de l'équipe sans que celui-ci n'ait pour autant été inquiété. "Je l’ai appelé un mois après et j’ai essayé d’aplanir les choses en reprenant le dessus. Mais ça n’a eu pour effet que de me faire me sentir plus mal", a-t-elle expliqué. "C’est mon histoire #MeToo", a conclu la chanteuse.