Covid-19 : Latina modifie ses programmes avec plus d'infos et plus de musique -> en savoir plus
Nación Latina

Coronavirus : Face au confinement, Italiens, Espagnols et Français s’organisent (vidéo)

16 mars 2020 à 07h00 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Twitter @jm66371008

Chacun sa méthode, chanson, musique, sport ou jeu. Petit tour des occupations durant le confinement en vidéo.

Confinement. C’est le dernier mot d’ordre pour faire face à l’épidémie de Covid-19 qui frappe l’Europe. Pour tenter d’endiguer la propagation du virus, plusieurs pays ont décidé de mettre leur population en quarantaine. C’est le cas de l’Italie, de l’Espagne ou encore de la France. Et chaque pays gère différemment son confinement. 

En Italie.

Pour passer le temps, les Italiens se pressent à leurs balcons et aux fenêtres pour chanter. Un geste de solidarité pour se soutenir mutuellement face au coronavirus. Car sur place, tout est fermé, sauf le commerce alimentaire et de santé.  

A Turin par exemple, on danse la Macarena pour passer le temps :

A Florence, le ténor Maurizio Marchini reprend un air d'opéra depuis son balcon :

A Rome, on reste dans le registre lyrique :

Le plus souvent, c'est quand même l'hyme national italien qui résonne :

L'important finalement, c'est d'être créatif, festif, et de chanter. Et ce, quelque soit le morceau de musique :

Que ce soit sur du Rihanna par exemple :

Ou encore du Katy Perry :

En Espagne.

Moins mélomanes, en Espagne, on investit les balcons pour célébrer le personnel médical : soignants, infirmiers, médecins... A Madrid, à chaque passage d'ambulance, la population se presse aux balcons et aux fenêtres pour applaudir les secours :

Pendant ce temps, d'autres tuent le temps en jouant au bingo :

Et certains prennent même le temps de faire un peu d'exercice :

En France.

Alors que le passage en stade 3 épidémique vient d'avoir lieu, certains ont repris samedi soir le titre Pookie d'Aya Nakamura :

Une vidéo d'ailleurs reprise par la chanteuse elle-même :

On termine avec ce petin clin d'oeil chez nos voisins d'outre-Rhin. En Allemagne, un habitant a voulu reprendre le titre 99 Luftballons. Ses voisins n'ont que moyennement apprécié, menaçant le mélomane d'appeler la police. Dépité le chanteur en herbe aurait alors répondu d'aller tous se faire voir :