Nación Latina

Colombie : Le pays se prépare à la grève (vidéo)

14 novembre 2019 à 07h51 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Twitter @LeoSimCity1

Le mouvement de grève prévu le 21 novembre contre la politique du président Ivan Duque est maintenu.

Ils sont syndicalistes, indigènes ou encore étudiants, tous soutenus par des mouvements d'opposition. Ils ont indiqué mercredi 13 novembre maintenir leur appel à la grève et à manifester le 21 novembre contre le gouvernement du président Ivan Duque. Le président au pouvoir depuis moins d'un an et demi est depuis très impopulaire.  

Les principales centrales syndicales ont appelé à rejeter les politiques «néo-libérales» du chef de l'Etat et à manifester en faveur de la «vie et la paix», face à la recrudescence de la violence depuis l'accord de paix avec l'ex-guérilla des Farc.  

«Nous maintenons la décision de la grève le 21 novembre, comme convenu le 4 octobre dernier, et nous organiserons des mobilisations dans tout le pays», a déclaré mercredi Diogenes Orjuela, président de la Centrale unitaire des travailleurs de Colombie (CUT), lors d'une conférence de presse à Bogota. Les indigènes, les étudiants, des secteurs de l'opposition et des artistes se sont joints à cet appel des syndicats. 

 

Depuis l'arrivée au pouvoir d'Ivan Duque en août 2018, le mécontentement s'est accru envers ses mesures économiques, sa politique de sécurité focalisée contre le trafic de drogue et ses tentatives de modifier l'accord du 24 novembre 2016, qui a permis le désarmement de ce qui fut la plus puissante rébellion armée du continent.  

L'appel à la grève intervient en Colombie, alors que plusieurs crises graves ébranlent depuis peu l'Amérique latine, du Chili jusqu'à l'Equateur, en passant par la Bolivie.