Nación Latina

Bolivie : Jeanine Anez proclamée présidente par intérim (vidéo)

13 novembre 2019 à 07h28 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Twitter @JeanineAnez

La présidente du Sénat a fait l’annonce devant le parlement en invoquant une clause constitutionnelle.

A 52 ans, la présidente du Sénat s’est donc proclamée présidente par intérim de la Bolivie, et ce, malgré l’absence de quorum au Parlement, arguant de la nécessité de créer un climat de paix sociale, dans un pays secoué par une profonde crise politique.  

«Nous souhaitons convoquer des élections au plus vite», a ajouté la sénatrice d'opposition qui revendiquait la présidence par intérim après les démissions du président Evo Morales et de ses successeurs prévus par la Constitution, à savoir le vice-président Alvaro Garcia Linera, la présidente et le vice-président du Sénat ainsi que le président de la Chambre des députés. Jeanine Anez s'est immédiatement rendue au siège du gouvernement où elle a prêté serment. Le Tribunal constitutionnel a validé cette élection. 

«Le coup d'Etat le plus astucieux et le plus odieux de l'Histoire a eu lieu», a aussitôt réagi sur Twitter l'ex-chef de l'Etat socialiste depuis son exil au Mexique. Il a dénoncé la proclamation de Jeanine Anez, «entourée d'un groupe de complices et dirigée par l'armée et la police qui répriment le peuple»