Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Bad Bunny pour la première fois dans le mythique magazine "Playboy" (photos)

07 juillet 2020 à 09h45 Par A.L.
Bad Bunny bientôt la star de "Playboy".
Crédit photo : Universal Music Latin Entertainment

Surprise : Bad Bunny apparaîtra dans le nouveau numéro du magazine "Playboy", comme cela a été révélé ce lundi sur les réseaux sociaux.

Depuis quelques semaines, Bad Bunny est devenu silencieux sur les réseaux sociaux. "Au revoir, je suis parti", disait-il à ses fans le 19 mai dernier, leur signifiant qu'il souhaitait donc faire une pause après la sortie de son album YHLQMDLG en février dernier, puis le second dans la foulée baptisé Las que no iban a salir ("Ceux qui n'allaient pas sortir", en français)

Bad Bunny signe son retour dans Playboy

Les fans viennent néanmoins d'apprendre que le chanteur portoricain allait apparaître pour la première fois durant toute sa carrière dans le légendaire magazine PlayboyTrois clichés sensuels du chanteur ont d'ailleurs été dévoilés sur les réseaux sociaux du célèbre média pour adultes. Sur la première photo partagée, qui en quelques heures a cumulé des milliers de likes, on peut ainsi voir une partie du visage de Bad Bunny qui porte des lunettes griffés d'un lapin, l'icône de Playboy.

Voir cette publication sur Instagram

¿Quién es ese conejito?

Une publication partagée par Playboy (@playboy) le

Voir cette publication sur Instagram

Happy bunny, sad bunny. Good bunny… Guess who’s coming to Playboy!

Une publication partagée par Playboy (@playboy) le

Voir cette publication sur Instagram

Who’s that bunny? 🐇 Find out 7/7

Une publication partagée par Playboy (@playboy) le

Si l'intégralité du shooting devrait être dévoilé très bientôt, Bad Bunny a récemment pris la parole sur la toile, à travers une longue déclaration publiée dans le magazine américain Time. Intitulée Pardonnez-moi, cette déclaration débutait par des excuses de la part de l'artiste qui demandait pardon à ses fans de ne pas avoir pris la parole plus tôt à propos des protestations du mouvement Black Lives Matter, déclenchées par la mort de l'Américain George Floyd, le 25 mai dernier. "Je ne peux même pas croire que cela se produit encore. C'est peut-être parce que j'ai toujours vu le cœur des gens et, chez moi, on m'a toujours enseigné que nous sommes tous les mêmes sans distinction de race, de religion et de nom de famille ; que nous sommes tous frères / soeurs. Je jure que je ne me sens pas bien et je ne pense pas pouvoir m'exprimer correctement", avait-il alors écrit.