Covid-19 : Latina modifie ses programmes avec plus d'infos et plus de musique -> en savoir plus
Mundo Latino

Argentine : venez découvrir le carnaval de Humahuaca (vidéo)

27 février 2020 à 16h30 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Wikipedia

Direction l’Argentine pour découvrir le carnaval de Humahuaca.

Mais avant d’aller plus loin, où se trouve Humahuaca me direz-vous ? Et bien la ville se trouve dans le nord de l’Argentine, dans la province du Jujuy à quelques km de la frontière avec la Bolivie. Chaque année à la fin février, s’y déroule une fête très attendue dans la région. Le carnaval, comme nous l’explique Carmen Cancinos directrice de l’Alliance Française de San Salvador de Jujuy :

« L’un de ces carnavals est purement historique, conservé par les communautés des sierras, d’accès quasiment impossible. On retrouve des danses ancestrales, des instruments de musique et des chants traditionnels, mais aussi des costumes typiques de ces communautés. Mais la présence des touristes a modifié un peu ce carnaval qui garde quand même encore quelques traces de cet héritage indigène et espagnol. »

Et les costumes sont tout simplement magnifiques :

« Les plus caractéristiques sont ceux des diables, faits en tissus colorés accompagnés de grelots. Ce qui est le plus curieux à découvrir, c’est ce masque réalisé en fils de fer tissés. Un masque très pratique pour supporter les 8 jours de carnaval puisque les gens ne peuvent pas reconnaitre la personne sous le masque. De nombreux éléments interviennent également dans la préparation de ce carnaval. Comme la préparation des batteries, la création du chant de chaque « Comparsa » ou encore la création de son propre drapeau. »

Le carnaval va donc se dérouler sur une semaine. Et voilà comment il se termine :

« Le dimanche des tentations, c’est le dernier jour du carnaval. Au coucher du soleil, les « comparsas » se dirigent en haut des collines qui entourent la ville d’Humahuaca. Sur place, ils creusent un puits dans la terre, que l’on appelle « la bouche de la Pachamama ». Ils y déposent des cigarettes, des feuilles de coca, des plats typiques aussi. Et puis on prie la terre mère – la Pachamama – pour qu’il y ait un carnaval l’année suivante. Pour terminer, le petit diable qui représente le carnaval est enterré dans le puits. »

A noter que durant cette période, la Chicha, la boisson sacrée indienne à base de maïs fermenté coule à flots. Pendant une semaine, 24h sur 24, la population va danser, boire et faire la fiesta.