Amazonie : Raoni porte plainte pour “crime contre l’humanité” contre le président brésilien

26 janvier 2021 à 8h56 par TD

Le chef Raoni a saisi la Cour pénale internationale. Il accuse le président brésilien de persécuter les peuples autochtones en détruisant leur habitat et bafouant leurs droits fondamentaux.

LATINA
Crédit: Commons Wikimedia

"Crime contre l'humanité” : le célèbre chef Raoni, défenseur emblématique de la forêt amazonienne, a décidé de passer la vitesse supérieure. Il a porté plainte devant la Cour pénale internationale contre Jair Bolsonaro, le président du Brésil, dont il se bat contre la politique depuis plusieurs années. 

Depuis son investiture, la destruction de la forêt amazonienne s'est accélérée sans commune mesure: augmentation de la déforestation de 34,5% en un an, taux d'assassinat de leaders autochtones le plus élevé depuis ces onze dernières années, effondrement et menaces des agences environnementales…” peut-on lire dans une accusation d’une cinquantaine de pages, rédigée par l’avocat français William Bourdon.

L’été dernier, Raoni avait déjà accusé le président d’extrême droite de vouloir “profiter” de la pandémie pour éliminer son peuple. 

Reste à savoir si la CPI (Cour Pénale Internationale) s'intéressera à cette plainte. Elle n’est pas obligée de donner suite aux centaines de requêtes qu’elle reçoit chaque année.

I