Un tableau de Frida Khalo devient l'œuvre latino-américaine la plus chère de l'histoire

"Diego Y Yo",  autoportrait de Frida Khalo
"Diego Y Yo", l'autoportrait de Frida Khalo a battu des record lors d'une vente aux enchères.
Crédit: Angela Weiss / AFP

17 novembre 2021 à 11h06 par Iris Mazzacurati

"Diego Y Yo", un autoportrait de Frida Kahlo datant de 1949, est parti pour la somme faramineuse de 34,9 millions de dollars lors d’une vente aux enchères chez Sotheby’s, ce mardi 16 novembre, à New York.

Sa particularité : représenter l’artiste mexicaine mais aussi - et surtout – son peintre de mari, Diego Rivera, l’homme de sa vie et de ses plus grandes peines.

Frida Kahlo a peint Diego Y Yo en 1949, au moment où Rivera entretient une liaison avec l’actrice mexicaine, Maria Felix.

La fascination du grand public pour le couple d’artiste tourmenté, explique notamment l’envolée des prix. En battant le record de 34,9 millions de dollars, le tableau, issu d’une collection privée, devient l'œuvre latino-américaine la plus chère de l'histoire vendue aux enchères. Le record était détenu jusqu’alors par une œuvre vendue 9,76 millions de dollars, en 2018 : Los Rivales, d’un certain Diego Rivera.