Vaccination contre la Covid : la colère des médecins libéraux d'Ile-de-France

26 janvier 2021 à 9h15 par Mikaël Livret

Ils dénoncent une répartition des vaccins « aux dépens des soignants ». Des rendez-vous pour recevoir la seconde injection ont déjà été annulés lundi à Paris.

LATINA
Des rendez-vous de vaccination pour les soignants ont déjà été reportés à Paris par manque de doses.
Crédit: Pixabay

Rendez-vous manqués. Dans un communiqué, ce mardi 26 janvier, les médecins libéraux d’Ile-de-France dénoncent une répartition des vaccins « aux dépens des professionnels de santé » pour « alimenter les trop nombreux petits centres ouverts précipitamment dans les agglomérations ». 

Ces centres « ouverts trop souvent pour satisfaire la demande pressante des collectivités, resteront malheureusement insatisfaits malgré cette décision opportuniste », selon l’Union régionale des médecins libéraux d’Ile-de-France.

Des rendez-vous déjà repoussés à Paris

Le manque de doses du vaccin commence déjà à se faire sentir à Paris. Au centre de vaccination de l'Hôtel Dieu, plusieurs personnes sont reparties bredouilles, lundi 25 janvier. L'hôpital n'avait pas reçu suffisamment de doses pour leur administrer une seconde fois le vaccin.

Leur rendez-vous a donc été reporté à la semaine prochaine. Les doses restantes reçues par l'Hôtel Dieu sont réservées aux patients venant pour une première injection, à la demande du directeur des hôpitaux parisiens, Martin Hirsch. 

Actuellement, le délai entre les deux injections est de 21 jours mais ce temps d'attente pourrait encore s'allonger si le gouvernement suit les recommandations de la Haute Autorité de Santé, qui préconise d'espacer les injections de six semaines. Cela permettrait, selon l'institution sanitaire, de vaccinner 700 000 personnes de plus le premier mois.