Pantin : 52 vélib’ pêchés dans le Canal de l’Ourcq

2 décembre 2020 à 13h30 par Lucas Pierre

Fin novembre, Clément Charret, amateur de pêche à l'aimant, a fait une prise assez improbable : il a repêché une cinquantaine de vélib' hors du Canal de l'Ourcq à Pantin.

LATINA
Une partie de cette pêche sera bientôt récupérée par le service des ordures.
Crédit: Common Wikimedia

Il leur aura fallu seulement une trentaine de minutes pour repêcher plus d'une cinquante vélib’ dans le Canal de l’Ourcq. A Pantin, Clément Charret et son ami sortent pour une session de pêche à l’aimant. Si le jeune habitant de Pavillon-sous-Bois est désormais un habitué des pêches improbables, il ne s’attendait pas à sortir de l’eau un si grand nombre de ces vélos en libre-service.

Des prises improbables

Inspiré des vidéos YouTube de « ChrisDetek », qui semble être « le mentor de la pêche à l’aimant », Clément s’achète un aimant il y a un an et demi avant de sonder les cours de Seine. Parmi ses pêches les plus notables : une baïonnette de la Première Guerre mondiale, un revolver à barillet de l’époque Napoléon III et deux obus de la Seconde Guerre mondiale. Ce mardi matin, une dizaine de vélos, les plus récents, ont été récupérés par JCDecaux.

Clément Charret a même créé son association de pêcheurs à l’aimant « Aimant club Pavillonais 93 ».

I