La baignade surveillée dans la Marne d’ici 2 ans

25 août 2020 à 8h15 par Mikaà«l Livret

Six villes sont candidates à l'ouverture de la baignade surveillée.

LATINA
Six communes ont déposé leur candidature.
Crédit: Wikipedia

Réduire le nombre de noyades ? Le syndicat Marne Vive démarre les « profils de baignades » de six villes de l’Est parisien candidates à l’ouverture de baignades. Les études porteront sur les sites proposés par les six villes candidates : Chelles, Gournay, Nogent, Champigny, Saint-Maur et Saint-Maurice.

«Nous ne précisons pas quels sont précisément les lieux envisagés pour justement ne pas inciter à la baignade pour l'instant », rappelle dans Le Parisien, Aurélie Janne, ingénieure environnement du Syndicat Marne Vive.

L’objectif, d’ici 2022, est ainsi de limiter les accidents. La baignade surveillée apparaît comme une solution pratique pour y arriver sur les bords de marne. Cet été, 15 décès par noyade ont été recensés en Île-de-France.

I