Nación Latina

L’ex-président bolivien Evo Morales a finalement fui vers l’Argentine

13 décembre 2019 à 10h46 Par Gianni CASTILLO
Evo Morales est arrivé à Buenos Aires en Argentine hier, après avoir fui la Bolivie le mois dernier.
Crédit photo : Pixabay

Après les dernières élections présidentielles ternies par des fraudes en Bolivie, l’ex-président s’est réfugié au Mexique, puis il est passé à Cuba avant d’arriver hier à Buenos Aires où il va s’installer.

Evo Morales avait été chassé de Bolivie en novembre dernier après une mobilisation sociale dans tout le pays durant 3 semaines, suite à sa réélection entachées de fraudes. Après avoir dénoncé un Coup d’Etat, il a fui le pays vers le Mexique.

Près d’un mois après son arrivée sur le sol mexicain, l’ex-président bolivien s’est rendu à Cuba puis a pris un vol hier vers l’Argentine. Se sentant plus à l’aise en Argentine qu’au Mexique, il est actuellement demandeur d’asile jusqu’à ce qu’il obtienne le statut de réfugié.