L’association Respire saisit la justice pour rouvrir les parcs et jardins

26 mai 2020 à 11h15 par Maud Tambellini

L'association juge contre-productive la fermeture dans les zones rouges des parcs et jardins pour lutter contre le covid-19. Elle a saisi le Conseil d'Etat pour réclamer la réouverture de tous les espaces verts.

LATINA
Parc des Buttes Chaumont à Paris
Crédit: Wikimedia Commons

En zone rouge, vous n’avez pas le droit pour le moment d’aller manger le midi sur l’herbe dans un parc par exemple. Pour lutter contre le Covid-19, les parcs et jardins restent fermés, en Île-de-France notamment.

Mais pour l’association Respire, c’est une mesure contre-productive. "Parce qu'ils n'ont pas accès aux espaces publics, les gens s'agglutinent comme ils peuvent sur les trottoirs ou les bas-côtés. Ils ne respectent pas les distances de sécurité et s'exposent à un risque accru de transmission du Covid-19. La situation est absurde", fait valoir le directeur de Respire, Olivier Blond, cité dans un communiqué.

D’autant que la météo est particulièrement au beau fixe en ce moment. L’association Respire a donc saisi le Conseil d’Etat en référé-liberté pour demander la réouverture des parcs et jardins dans les zones rouges. Mais le gouvernement pourrait devancer la justice avec des annonces attendues jeudi concernant l’acte 2 du déconfinement.

I