Musique

João Gilberto, père de la bossa nova, est décédé à l’âge de 88 ans

06 juillet 2019 à 22h51
João Gilberto
Crédit photo : Tuca Vieira - Wikimedia - Creative Commons 2.0

La bossa nova est en deuil. L'artiste brésilien nous a quitté ce samedi 6 juillet 2019.

Le chanteur et compositeur brésilien était considéré comme l'un des pères de la bossa nova. João Gilberto est mort ce samedi 6 juillet 2019, à Rio de Janeiro. L'homme avait 88 ans. C'est son fils, Marcelo Gilberto, qui a eu la lourde tâche d'annoncer la nouvelle au monde entier : « Mon père est décédé. Son combat était noble, il a tenté de conserver sa dignité alors qu'il perdait son autonomie », a-t-il écrit sur le réseau social Facebook.


Né le 10 juin 1931 dans l’État de Bahia, João Gilberto entame sa carrière à la fin des années 40, à Rio, en tant que « chanteur à la radio ». En 1957, il signe un contrat de débutant avec le label Odéon et enregistre, dès 1958, les titres « Chega De Saudade » et « Bim Bom ».



C’est à cette époque qu’il revoit les classiques de la samba et participe à la création de la bossa nova. Gilberto déclarera à ce propos : « Par le style, la cadence, pour tout : c’est de la samba. Au tout début, on n’appelait pas encore ça de la bossa nova, nous chantions une petite samba faite d’une seule note. La discussion sur les origines de la bossa nova est donc inutile ».

Dès 1962, l’artiste s’installe à New-York pour quasiment 20 ans. En 1964, l’album « Getz/Gilberto », qui comprend le titre « Garota de Ipanema » chanté par Astrud Gilberto, la première épouse de João, rencontre un très grand succès. C’était trois ans avant que Franck Sinatra enregistre « Girl from Ipanema » qui permettra à la bossa nova d’élargir encore son public.





João Gilberto ne se sera presque jamais arrêté de chanter. En 2001, il remportait le Grammy du meilleur artiste dans la catégorie Musiques du monde, pour son album « Joao : Voz e Violao ». Sept ans plus tard, les places pour ses concerts célébrant le 50ème anniversaire de la bossa nova s’écoulaient en moins d’une heure !

Il laisse derrière lui trois enfants : deux filles, dont la chanteuse Bebel, et un fils, Marcelo Gilberto.