Île-de-France : y aura-t-il assez de places pour accueillir les futurs lycéens en 2030 ?

2 février 2021 à 16h30 par Bertrand Loppin

Le nombre de lycéens va fortement augmenter dans la région dÈici à 2030. Le conseil régional avait prévu la création de 21 600 places supplémentaires pour faire face à cet afflux. Mais, selon un étude que vient de publier l'Institut Paris Région, cela sera insuffisant.

LATINA
Il y aura 30 000 lycées de plus en 2030 dans les lycées d'�}le-de-France.
Crédit: Commons Wikimedia

Comment assurer l’accueil des futurs lycéens franciliens ? C’est la difficile équation que doit réussir à résoudre la région. Aujourd’hui, l’Île-de-France a en charge 465 lycées publics et la population lycéenne se compose de 522 000 élèves. En 2017, la région a révisé son plan pluriannuel d‘investissement. Ce dernier prévoyait la création de 21 600 places supplémentaires. Ce plan prévoyait sur dix ans plusieurs opération de rénovation, d‘extension ou de construction de nouveaux lycées.

Mais voilà, il semblerait que la région ait vu un peu juste et qu'elle soit obligée de réviser ses plans. L’Institut Paris Région vient de publier une étude sur les besoins de places dans les lycées d’Île-de-France. Selon cette étude, les 21 600 places prévues d‘ici à 2030 ne suffiront pas. Il en faudra 9 000 de plus. En raison de la poussée démographique suite au baby boom de 2010, le nombre de jeunes en âge d'aller au lycée devrait dépasser les 30 000. Cette forte hausse de la population lycéenne dans les dix prochaines années est constatée dans l’ensemble des départements franciliens, sauf pour Paris et les Hauts-de-Seine.

Pour répondre à la poussée démographique des territoires et aux évolutions prévisionnelles mises à jour par les travaux de l'Institut Paris Region, une révision du plan d'urgence des lycées sera examinée en séance pleinière du conseil régional le 4 février prochain. 9 000 nouvelles places complémentaires seront créeées. 20 nouvelles opérations de rénovation seront lancées. Un budget supplémentaire de 900 millions d'euros sera débloqué.

I