Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Mundo Latino

Amérique Latine : le COVID repart à la hausse

23 avril 2021 à 10h00 Par Jérome Pasanau
En Argentine,  le gouverneur de la province de Buenos Aires a déclaré à propos de l'augmentation des cas de Covid-19 : « Ce n’est pas une vague, c’est un tsunami ».
Crédit photo : Wikipédia

La faute au variant P1 brésilien – qualifié de « variant Bolsonaro » par Nicolas Maduro - qui depuis quelques semaines se répand hors du Brésil et est maintenant majoritaire dans les pays voisins.

Alors que le Brésil connaît une situation catastrophique depuis plusieurs semaines, d’autres pays du continent sud-américain voient désormais leurs taux de contamination augmenter en flèche, avec une forte proportion du variant P1.

Le Brésil fortement touché par l’épidémie.

Selon l’AFP, le Brésil est le pays qui compte le pire taux de mortalité de toute l’Amérique Latine. Mardi 20 avril, le pays a encore recensé 3 481 morts en une seule journée. La journée record en termes de mortalité était le 6 avril, avec 4 211 morts enregistrés. Le Brésil recense plus de 378 000 morts depuis le début de la pandémie, seulement devancé par les États-Unis. Le poids du variant P1, plus agressif avec les populations jeunes, continue à se faire ressentir : une étude récente a montré que plus de 52% des Brésiliens en soins intensifs en mars avaient moins de 40 ans, contre 14,6% au début de la pandémie, il y a un an. La vaccination, elle, se poursuit à un rythme lent : seuls 13 % des Brésiliens ont reçu une première dose.

« Un tsunami » de cas de Covid-19 en Argentine

Le 16 avril dernier, un nouveau seuil de contaminations a été franchi en Argentine. 29 472 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures. Mardi, le pays a de nouveau enregistré plus de 29 000 contaminations. « Ce n’est pas une vague, c’est un tsunami » a déclaré Axel Kicillof, gouverneur de la province de Buenos Aires. Selon le ministère de la Santé, l’occupation des lits en soins intensifs s’élève actuellement à 74,5 % dans la capitale et sa périphérie. Concernant la vaccination, son rythme n’est pas suffisant pour enrayer les contaminations, seulement 5,5 millions de premières doses ont été injectées. Le ministre de la Santé de la province de Buenos Aires a révélé que le variant brésilien représentait actuellement 74% des contaminations. L’Argentine approche maintenant des 60 000 morts depuis le début de la pandémie.

Bilan le plus élevé depuis plus d’un an en Colombie

La Colombie a fait état lundi 19 avril de 420 décès dus au Covid-19, un bilan qui dépasse le précédent record, 400 morts enregistrés le 22 août 2020. Le nombre total de cas est désormais de 2,68 millions, dont 69 177 décès. La Colombie est le troisième pays le plus touché d’Amérique latine par la pandémie, en nombre de cas et de décès, derrière le Brésil et le Mexique. La campagne de vaccination, lancée à la mi-février, progresse lentement avec seulement 3,7 millions de personnes ayant reçu une première injection.

« Une vague mortelle de Covid-19 submerge le Pérou »

C’est le constat établi par l’ONG Médecins Sans Frontières. D’après les données de l’OMS, au cours de la première semaine d’avril, le pays a signalé en moyenne 10 000 nouveaux cas et 300 décès par jour. Le nombre de morts a augmenté de plus de 50 % par rapport à la semaine précédente, rappelle l’organisme. Le ministre de la Santé, Oscar Ugarte, a précisé qu’à Lima, 40 % des contaminations sont dues au variant brésilien. Seuls 3% de la population ont reçu au moins une première dose de vaccin. Le pays a désormais atteint un total cumulé de plus de 1,7 million de cas et de presque 58 000 décès.