Seine-et-Marne : la raffinerie de Grandpuits à l’arrêt

24 décembre 2019 à 9h25 par Mikaà«l Livret

Pour le moment la contestation empêchait seulement l'acheminement du pétrole. Il ne sera désormais plus produit. Le gouvernement exclu pour le moment tout risque de pénurie.

LATINA
Pas de risque immédiat de pénurie, selon le gouvernement.
Crédit: Pixabay

La situation est tendue. La CGT Chimie a voté l’arrêt de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne). La situation en région parisienne est déjà extrêmement tendue. Le gros dépôt de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) est quasiment à sec. Il lui reste trois jours de gazole et d’essence. Les camions sont obligés d’aller de plus en plus loin pour récupérer de « produit » à raffiner, selon la CGT.

En conséquence, le syndicat prévoit une baisse de 20 % de la production de pétrole dans les prochains jours. Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, estime dans un communiqué que la situation ne donne pas lieu à l’inquiétude pour le moment. 

I