Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Romeo Santos révèle sa technique pour calmer son bébé (Vidéo)

04 juin 2019 à 16h00 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Romeo Santos

Romeo Santos vient de devenir papa. Interrogé sur sa nouvelle vie, il révèle sa technique miracle pour calmer les crises de son bébé.

En mars dernier, et à la surprise générale, Romeo Santos a annoncé être devenu papa en publiant la photo des petits pieds de son enfant aux côtés de la pochette de son nouvel album Utopia. « Mes deux nouveaux bébés pour cette année », avait-il écrit en légende, sans pour autant dévoilé le sexe ou le prénom de ce second enfant (il est déjà papa d’un jeune adulte prénommé Alex Damian Santos).

Tout en restant très discret sur sa vie de famille, le chanteur dominicain a cependant récemment partagé son bonheur avec nos confrères de Billboard : « C’est un sentiment formidable (…). Je revis ce moment tout le temps dans ma tête, je repense toujours au jour de sa naissance, à tous ces moments. Je l’aime profondément ». Et aujourd’hui encore, le roi de la bachata a accepté de se confier sur sa vie de père au micro de l’émission américaine d’Alex Sensation sur Mega 97.9.

L’interprète de Eres Mia a même révélé sa technique miracle pour calmer les crises de son petit garçon âgé d’à peine quelques mois : « Quand il est un peu sur les nerfs, il ne veut pas s’endormir. Il y a seulement deux chansons qui calment mon fils, mon bébé. La première, c’est ‘’Perfect’’ d’Ed Sheeran. Et l’autre chose qui l’apaise, c’est quand je me mets à chanter a capella ‘’Te Amo Demasiado’’ de Fernando Villalona ». Une technique qui fonctionne instantanément !

Papa heureux, Romeo Santos est également un artiste épanoui. Le succès de son album Utopia porté par ses retrouvailles avec Aventura sur le titre Inmortal lui permet d’entrer dans l’histoire en devenant le premier artiste hispanique à se produire au MetLife Stadium, dans le New Jersey. Le rendez-vous est fixé au 21 septembre prochain devant 80 000 personnes.