Nación Latina

Marée noire au Brésil : le pire est à venir

04 novembre 2019 à 14h52 Par Gianni CASTILLO
La marée noire au Brésil va s'intensifier provoquant une catastrophe naturelle bien plus grande.
Crédit photo : Pixabay

Le président brésilien, Jair Bolsonaro a pris la parole hier et a souligné son inquiétude face à cette marée noire qui sévit sur les côtes du Brésil depuis maintenant 3 mois.

Ce sont plus de 200 plages du Nord-Est du Brésil qui sont touchées par cette catastrophe écologique. Jair Bolsonaro a précisé hier que ce n’était qu’un début. En effet, seule une petite quantité déversée aurait été ramassée et le pire reste à venir.

Le président brésilien pointe du doigt un pétrolier grec du nom de Bouboulina, suite à des données satellitaires analysées par les autorités brésiliennes, et parle d’un acte criminel. La société grecque en charge de ce bateau, Delta Tankers, assure qu’elle n’est pas responsable de ce déversement d'hydrocarbures dans les eaux.