Mundo Latino

Le Pérou célébre la fondation de sa capitale Lima (vidéo)

17 janvier 2020 à 16h30 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Wikipedia

Chaque année, le 18 janvier, le Pérou célèbre la naissance de sa capitale Lima.

Chaque 18 janvier, les péruviens fêtent la fondation de leur capitale Lima, l’occasion de revenir justement sur cet aspect historique avec Nicolas Mezzalira, directeur de l’Alliance Française de Lima au Pérou :

« Nous célébrons l’anniversaire de la fondation espagnole de la ville de Lima. Ville qui a été fondée le 18 janvier en 1535 par Pizarro et les espagnols qui l’accompagnaient. On a d’abord donné à Lima le nom de « ciudad de los reyes », la ville des rois, en hommage non pas au roi d’Espagne, mais bien aux rois mages. Et puis petit à petit, le nom de Lima s’est imposé. »

 

Lima serait donc née en 1535 sous l’empire espagnol :

« Cette Lima, espagnole et coloniale, a été fondée le 18 janvier 1535, mais elle s’établit sur une position bien plus ancienne, pré colombienne. La légende locale veut que les autochtones auraient indiqués à Pizarro et ses compagnons un endroit insalubre pour s’établir en pensant que ça le feraient fuir. Mais les espagnols ont tenu bon, ils ont considéré que cet endroit pouvait être intéressant malgré son climat un peu particulier. »

Mais selon les historiens, l’origine de la ville de Lima pourrait remonter bien avant l’arrivée des espagnols :

« Il y a, comme c’est souvent le cas, plusieurs théories sur les origines de la ville de Lima. Mais la plus probable, est celle qui veut qu’elle dérive du nom du fleuve qui traverse actuellement la ville, le fleuve Rimac. La ville de Lima existe donc depuis plus longtemps que 1535, car on a des preuves d’établissement de population il y a plus de 2000 ans. Avec des canaux d’irrigation, des rues… »

A l’occasion de cette fête, les habitants se livrent donc à des célébrations militaires et religieuses. Une parade se déroule généralement la matinée. Le programme se poursuit ensuite par des danses folkloriques, des musiques créoles et un feu d’artifice.