Mundo Latino

Brésil : Sur les pas de la Feijoada (vidéo)

29 novembre 2019 à 16h30 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Pixabay

On prend la route du Brésil pour parler gastronomie.

Quand on parle du Brésil, on pense souvent à la Samba, au carnaval, au Corcovado et aux plages de sable fin. Mais dans l’assiette, le plat emblématique brésilien, c’est la Feijoada. Sarah Lima est brésilienne et chef traiteur à Alfortville, elle nous explique comment est né ce plat national :

« C’est un plat avec des bases africaines, il a été créé par les esclaves. Quand ils sont arrivés au Brésil, ils ont travaillé dans les fermes. Ils n’avaient pas le droit de manger la viande qui restait dans la maison des patrons. Un jour, un esclave a dit, on a des haricots, on peut rajouter des carcasses de porc et toutes les parties non nobles. C’est comme ça que la Feijoada serait née. C’est un plat assez riche, assez savoureux, dans lequel aujourd’hui on rajoute toutes les bonnes parties du porc. »

Ça c’est pour la version officielle. Car Gilles Lapouge, dans son dictionnaire amoureux du Brésil évoque une autre version :

« Les historiens modernes ont déconstruit ce roman. Ils nous enseignent que la feijoada, loin d’avoir été imaginée par des Angolais et des déportés, est une recette portugaise qui a vu le jour au Brésil. Pire encore: la feijoada ne daterait pas des siècles classiques. Sa fortune se serait épanouie au XXe siècle seulement. » 

Côté cuisine par contre, portugaise ou brésilienne, la Feijoada est la même pour tout le monde. Voilà comment Sarah la prépare :

« Je la prépare de façon simple, je choisis quelques bons morceaux de porcs, les saucisses fumées, les côtes de porc, les filets mignons. Après on utilise aussi plein d’autres morceaux de viande. Je mets à cuire les haricots, je fais revenir la viande toute seule avec du sel. Je rajoute le tout dans la sauce avec les haricots et je laisse bouillir. Et le mieux pour déguster la Feijoada, c’est de réchauffer le plat et de le manger le lendemain. »

Attention par contre, car Sarah ne rigole pas avec les haricots :

« Les haricots, il faut les trier pour pas avoir de cailloux ni de haricots abimés. On les place ensuite dans une cocotte minute pendant 40 – 45 minutes. C’est la façon la plus rapide pour les cuisiner. Une fois les haricots cuits, on rajoute la viande, on assaisonne la sauce et on laisse bouillir. »

Sachez que la Feijoada est traditionnellement servie accompagnée de riz, de farofa, une farine de manioc torréfiée, de chou vert, de frites de manioc et de fines tranches d’orange. Une caïpirinha est également servie pendant le repas.