Musique

Bad Bunny : la fête d’anniversaire d'un enfant sur le thème « Bad Bunny » fait polémique (Photos)

07 février 2019 à 15h20 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Bad Bunny

Une maman a organisé une fête d’anniversaire sur le thème "Bad Bunny" pour son fils de 9 ans. Le résultat est réussi, mais choque la toile.

Bad Bunny est encore au cœur d’une polémique. Et cette fois-ci, il n’y est (presque) pour rien. Plusieurs médias hispaniques racontent l’histoire du petit Kalil Rivera Torres. Pour son neuvième anniversaire, le petit garçon a réclamé une fête à thème à ses parents. En bon fan, le petit garçon a insisté pour que celui que l’on surnomme « el conejo malo » soit à l’honneur de sa petite fête entre amis. Sa mère, Katy Torres, n’a donc pas résisté à l’envie de faire plaisir à son enfant et a littéralement transformé son salon en une sorte de musée « Bad Bunny » : un Bad Bunny cartonné en grandeur nature, un poster géant, des bonbons et des biscuits à l’effigie de Bad Bunny et surtout une pièce-montée affichant le portrait du chanteur portoricain de 24 ans. 

Le petit Kalil Rivera Torres s’est également transformé en une version miniature de son idole en arborant des lunettes de soleil, un t-shirt bling-bling, la même coupe de cheveux ou encore les postures un brin provocatrices de l'interprète de Estamos Bien. Une fête d’anniversaire sur le thème Bad Bunny plutôt réussie à en voir le sourire de l’enfant sur les photos (ci-dessous) publiées sur Facebook. 

Interrogée par le journal El Vocero de Porto Rico, la mère a déclaré : « [Mon fils] est accro à sa musique mais ce n'était pas un défi pour moi de recréer ce décor et tous ces dessins, car c’est avant tout ma passion et mon métier (…). Il m’a fallu plusieurs jours pour réaliser cela, car j’avais d’autres projets en cours. Mais j’ai bénéficié de l’aide de mes collègues et de mes amis qui ont confectionné des chemises, des biscuits et le gâteau ». 


Malgré la fierté de la jeune maman et le bonheur du petit garçon, cet anniversaire sur le thème Bad Bunny a choqué de nombreux internautes. Et pour cause, les paroles du jeune chanteur ont, en effet, souvent été pointées du doigt par une partie du public : misogynie, sexisme, violence, etc. Des thèmes qui, a priori, sont loin des préoccupations d'un enfant de 9 ans... « Je ne sais pas ce qui est pire, le fait que le petit garçon veuille un anniversaire Bad Bunny ou les parents qui l’autorisent à le faire », se questionne ainsi un certain Don Julio sur Twiter.