Football : à plus de 50 ans, elles chaussent leurs crampons pour remporter la "Coupe du monde des mamies" (photos)

28 mars 2023 à 19h29 par A. L.

Football : elles chaussent leurs crampons pour remporter la "Coupe du monde des mamies"
Football : elles chaussent leurs crampons pour remporter la "Coupe du monde des mamies"
Crédit: Capture Facebook @footeusesatoutage

Ces grands-mères françaises se sont envolées vers l'Afrique du Sud où elles endossent le maillot tricolore à l'occasion de la Coupe du monde des "mamies footeuses".

Elles s'appellent Brigitte, Marie-Claire ou encore ​Marie-France. Ces passionnées de football sont toutes animées par une seule chose : remporter la "coupe du monde des mamies" qui a débuté en Afrique du Sud le 26 mars dernier. Ces treize Françaises se sont ainsi envolées le 22 mars pour le premier tournoi international des Soccer Grannies où s'affrontent actuellement des "mamies footballeuses" de neuf pays dont la France, les Etats-Unis, le Bénin, le Mozambique ou encore le Togo. 

Développé par la sud-africaine Mama Béka, une soixantenaire qui s’est mise au foot en 2018 après avoir été diagnostiquée d’un cancer, ce tournoi international accueille des joueuses âgées de 50 ans à plus de 80 ans.

 

"On a prévu de ramener la coupe à la maison"

 

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la sélection française a eu raison de faire onze heures de voyage pour cette compétition. Les 13 footballeuses sélectionnées pour la France - qui font partie de l'association "Footeuse à tout âge" - ont en effet remporté leur premier match 4 à 1 contre les grannies locales, l'équipe des "Glory’s Gogos". "Cette participation a également un but humanitaire. Nous allons apporter du petit matériel qu’on a rassemblé (maillots, shorts, articles pour la pratique du foot)", confie la présidente de l'association Marie-France Gosselet.

"On a prévu de ramener la coupe à la maison. On veut montrer aussi qu’il n’y a pas d’âge pour jouer au foot", prévient Agnès Verpillat, l'une des joueuses âgée de 55 ans, dans les colonnes du Dauphiné Libéré.

Si elles espèrent remporter ce tournoi international, elles veulent avant tout "se retrouver, se faire plaisir". "Certaines ont déjà participé à des tournois ou des stages ensemble, mais il y a aussi des nouvelles que nous n’avons jamais vues. Des joueuses ont commencé le football très récemment. Elles sont encore en phase d’initiation, mais elles ont beaucoup de volonté", explique Brigitte Hiegel, une joueuse de l'équipe âgée de 63 ans. Avec leur sacrée devise "Rien à foot de l’âge", ces mamies sont décidément prêtes à tout pour nous surprendre !