"PLS", "métavers", "bader" : savez-vous ce que veulent dire les 150 nouveaux mots qui font leur entrée dans le dictionnaire ?

Savez-vous ce que veulent dire les 150 nouveaux mots qui font leur entrée dans le dictionnaire ?
Photo d'illustration
Crédit: Pixabay

9 mai 2023 à 18h50 par A. L.

Cette année, ce ne sont pas moins de 150 mots qui entrent dans le dictionnaire avec les nouvelles éditions du Petit Larousse et du Petit Robert. "Ghoster", "crush", "greenwashing"... On fait le point.

150. C'est le nombre de nouveaux mots qui font officiellement leur entrée dans les dictionnaires de l'édition 2024 du "Petit Robert" et du "Petit Larousse". Choisis par l’équipe de chacun des ouvrages, ces nouveaux arrivants qui parlent beaucoup de nouvelles technologies ou encore d'écologie reflètent les problématiques actuelles et l'évolution de notre société, à l'instar du mot "nasser" signifiant le fait d'encercler des manifestants par un cordon d'agents des forces de l’ordre, une technique récemment utilisée lors des manifestations contre la réforme des retraites.

 

L'inquiétude climatique au premier plan

 

Ainsi, parmi ces nouveaux entrants dont certains viennent déjà d'être dévoilés, on retrouve plusieurs mots qui ont fait l’actualité de ces derniers mois, autour du thème du changement climatique à l'instar de "mégabassine" pour qualifier ces réserves d’eau qui font polémique à Sainte-Soline, dans les Deux-Sèvres. Toujours concernant l'écologie, les mots "greenwashing" (se donner une image écolo sans avoir de réel conviction), "écoanxiété" (avoir peur d'une catastrophe écologique), "ZFE" (Zone à faibles émissions de CO2), ou encore "dette climatique", "réparabilité" et "microplastiques" font leur apparition. 

 

Jeunes générations et anglisismes

 

Dans ce dictionnaire entrent également des mots utilisés majoritairement par les jeunes générations. Parmi eux, beaucoup d'anglisismes tels que "ghoster" (le fait de ne plus donner de nouvelles sans donner d'explication), "P.L.S" (l'acronyme de position latérale de sécurité qui est souvent utilisée par les plus jeunes pour désigner le fait de se sentir mal. Exemple : "Je suis en P.L.S"), "spoiler(révéler un élément clé de l’intrigue d’un film, d’une série ou d’un film), "crush" (pour qualifier une personne qui nous plaît), ou encore "instagrammable" (qui donne envie d’être partagé sur le célèbre réseau social) et "bader" pour signifier que l'on éprouve de la tristesse ou de la mélancolie.

 

Des mots liés aux nouvelles technologies

 

Les nouvelles technologies ne sont pas en reste. Par exemple, le mot "métavers" vient d'être intégré au dictionnaire. Il est défini comme un "univers virtuel tridimensionnel persistant qui offre à ses utilisateurs, représentés par des avatars, une expérience interactive et immersive". Dans le même thème, on retrouve les mots "infonuagique" (un terme importé du Canada pour traduire l’anglicisme "cloud", soit "l'ensemble des services informatiques {serveurs, applications, stockage, etc.} accessibles à distance par le réseau Internet"), "cryptomonnaie", "cryptoart" ou encore "moissonnage" de données (l'extraction automatisée de contenus de sites de la toile, pratiquée en vue d’un traitement spécifique).

Mais ce n'est pas tout. Des personnalités débarquent dans Le Robert Illustré 2024 comme la Première ministre Elisabeth Borne ou le roi britannique Charles III. Le cuisinier Gilles Goujon et le chanteur Stromae font quant à eux leur entrée dans le Larousse avec 38 autres célébrités.