Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Ruben Blades dit "adios" à la scène !

28 juillet 2017 à 16h00 Par Ludo

Le chanteur panaméen célèbre dans le monde entier vient de donner son dernier concert à Barcelone.

C’est au Poble Espanyol, palais des spectacles bien connu de la capitale espagnole que la star a choisi de faire ses adieux à la scène. Nos amis du journal Le Monde étaient sur place et ont vécu un bon moment visiblement. Le poète de la salsa comme les fans l’ont surnommé, s’est présenté tout de noir vêtu devant un public de 3 000 inconditionnels. Laissant de côté les aspects les plus politiques de son œuvre, Rubén avait opté pour les coupes franches. Oubliés Buscando América, El Padre Antonio et autres Desapariciones. Il leur privilégie un registre plus personnel. La majeure partie du répertoire, salsa, de la soirée, il l’a composée voilà plus de trente ans. « Vous n’étiez pas encore nés ! », plaisante-t-il. N’hésitez-pas à le contredire si nécessaire.

Ensuite, place aux chroniques sociales, qui font le bonheur du public venu lui dire au revoir. Rubén le chanteur laisse la place à Rubén l’acteur. Ce qu’il fait d’ailleurs très bien depuis plus de 30 ans . Il interprète littéralement Decisiones et Ligia Elena. À l’occasion, il fait appel au sonero Medoro Madera, son alter-ego octogénaire cubain à qui il dit vouloir consacrer un album tout entier. Entre chaque chanson, Rubén le conteur délivre les explications de texte à une audience qui boit ses paroles.

Sous le chapeau rond les étoiles brillent dans les yeux du jeune Rubén, tout juste trahi par la blancheur de la barbe. D’humeur légère, jonglant avec ses lunettes, le patriarche se moque du premier rang, célébrant le métissage propre aux peuples de la Caraïbe : « Vous êtes bien blancs ! Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Vous n’avez pas un noir dans votre famille ? » Sans rancune, le public reprend dans un même chœur Cumpleaños Feliz pour souhaiter au chanteur ces tout récents 69 printemps. C’est un peu tôt quand même pour prendre sa retraite quand on est un immense artiste comme Ruben.