Nación Latina

Les violences se poursuivent en Bolivie !

20 novembre 2019 à 07h45 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Twitter @greeenorg

Les partisans de l’ex président Evo Morales ne lâchent rien. Les manifestations se poursuivent dans le pays.

La tension est encore montée d’un cran hier en Bolivie. A La Paz, des affrontements ont opposé des manifestants, partisans de l’ex président Evo Morales, à l’armée. Le bilan est lourd : 3 morts, dont 2 par balles, et 30 blessés.  

La police et l’armée étaient intervenues pour débloquer l’accès à la raffinerie de Senkata, à El Alto, ville jumelle de La Paz. L’usine était occupée depuis un peu moins d’une semaine par des manifestants et entrainait  une grave pénurie de carburants dans la capitale.  

Les manifestants voulaient marquer leur rejet de Jeanine Añez, la présidente par intérim de la Bolivie qui a pris les rênes du pays 48 heures après la démission d’Evo Morales le 10 novembre. Ces 3 morts portent à 27 le nombre de décès causés par la crise politique et les violences survenues depuis un mois.