Mundo Latino

"La fiesta de los muertos" : célébrations au Mexique (vidéo)

01 novembre 2019 à 16h30 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Pixabay

Direction le Mexique pour fêter les morts.

La fête des morts, c’est une fête très importante au Mexique. Chaque 1er et 2 novembre, les familles se rassemblent et font la fête en mémoire de leurs défunts. Barbara Peon est mexicaine, elle nous explique l’origine de cette fête : 

« On dit que cette fête aurait des origines précolombiennes, mais également espagnoles avec la conquête. Il y a aussi une influence de la religion catholique, car d’une certaine façon, les catholiques fêtaient aussi leurs morts. En Espagne par exemple, ils amenaient à leurs morts du pain et du vin. Dans les origines précolombiennes, on retrouve aussi ces rituels que l’on offrait aux crânes et aux morts. Les Aztèques, après les sacrifices humains, gardaient les crânes pour leur faire honneur à la fête des morts, car pour eux, cette fête, c’était comme une renaissance. » 

La philosophie de cette fête finalement, c’est de s’amuser, de célébrer, de vivre. On retrouve cette philosophie justement au travers des squelettes appelés catrin et catrina :  

« C’est des personnages créés par José Guadalupé Posada, un grand caricaturiste mexicain. Ca représente l’homme et la femme en squelette. C’est tellement lié à la vie et à la mort, qu’en même temps on fête la vie et la mort. Tout cela est un cercle, une seule entité. Un peu comme le Ying et le Yang. On montre la vie et la mort. Il faut continuer à vivre et à profiter de la vie parce qu’un jour on va finir en Catrin et Catrina. » 

Pour célébrer la vie, rien de tel que de manger et boire. On dresse également des autels en mémoire des disparus :  

« Les autels, c’est un hommage aux morts. On retrouve toujours des photos des gens aimés, on accompagne le tout de fleurs et de bougies. On a aussi de la nourriture, on met la boisson que le défunt aimait : de la tequila, du mezcal… A ce moment là, les morts ont donc un endroit spécial pour eux. Ce qui fait qu’on est tous en phase, entrain de partager avec eux ces moments là. »

Enfin côté spécialités, voila ce que vous pouvez déguster :

« On boit du chocolat ou du café. On mange du « pan de muertos », un pain traditionnel qui représente un squelette. Il y aune boule en dessous du pain qui représente le crâne, et nous avons les petits bras autour qui représentent les os. Ce pain, c’est plutôt une sorte de brioche. Mais vous pouvez aussi manger d’autres friandises mexicaines, et boire de l’alcool. »

 Bonne fête des morts, et n’oubliez pas d’aller fleurir les tombes de vos proches à l’occasion de la Toussaint.