Mundo Latino

La Bolivie célèbre le carnaval d'Oruro (vidéo)

14 février 2020 à 16h30 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Wikipedia

Direction la Bolivie pour découvrir le carnaval d’Oruro.

Le carnaval d’Oruro, c’est l’évènement incontournable en Bolivie. A 3 700 mètres d’altitude, chaque année, la ville d’Oruro célèbre la vierge de la Candelaria del Socavon ou la vierge de la bougie de la mine.

A l’origine, le carnaval d’Oruro, c’était plutôt une célébration en l’honneur d’Ito, vénéré par le peuple Uru. Quand les espagnols ont pris le contrôle de la ville au 17ème siècle, ces festivités ont été interdites. Pour contourner ces restrictions, les indigènes ont alors masqué les représentations des dieux andins derrière des icônes chrétiennes. Son déroulement avait alors lieu durant la Chandeleur. Ce carnaval va évoluer au fil des siècles, et peu à peu, des danses vont s’imposer comme la Diablada.

Cette danse illustre l’affrontement entre le mal et le bien dont le chef de fil est l’archange St Michel. D’autres danses traditionnelles boliviennes complètent les cortèges comme la Morenada.

C’est une danse typique de la Paz. Elle trouve son origine à l’époque coloniale, elle représente les conditions difficiles que vivaient les esclaves africains travaillant dans les mines de Potosi pour les espagnols. Dernière danse à découvrir, la danse des caporals.

Le caporal à l’époque coloniale était un contremaitre, choisi pour surveiller les esclaves durant leur travail. Il était très craint. La danse des caporales exprime justement cette autorité du caporal. Durant les festivités, la ville d’Oruro se transforme. Elle passe de 270 000 habitants à plus de 400 000.