Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Mundo Latino

Sur les pas du Flamenco espagnol (vidéo)

04 février 2020 à 16h30 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Pxfuel

On reste à Paris pour découvrir le Flamenco.

Quand on pense au Flamenco, on pense forcément à l’Espagne, au soleil. Mais également à la musique et à la danse. Si vous ne connaissez pas, je vous invite à faire un tour à Paris à la 4ème biennale de Flamenco. Elle se déroule jusqu’au 13 février au théâtre national de la danse à Chaillot.

Ruben Molina est chorégraphe, danseur et fou de Flamenco. Il nous explique ce qu’est justement ce que c’est :

« Le Flamenco ça vient d’une partie très forte du folklore espagnol. De la culture gitane. De la culture andalouse. En tant qu’andalou, j’ai grandi avec la musique et la danse Flamenco. Les paroles expriment des choses, des sentiments. Elles expriment aussi ton état, ton esprit de chaque jour. De la tristesse, de l’alegria. »

A l’origine, le Flamenco, c’est plutôt une danse solitaire :

« En fait le Flamenco, c’est plutôt individualiste. C’est une danse que tu pratiques normalement tout seul. Nous, nous sommes dans une compagnie, dont on pratique le Flamenco à trois. Nous dansons tous les trois ensembles. Le Flamenco, il se danse en costume. A la base ce sont des costumes gitans, la jupe lâche par exemple, elle vient de chez eux. »

Et du Flamenco, il en existe plusieurs styles :

« Le Flamenco, c’est un art. En Espagne, on parle d’écoles et de courants : la « escuela sevillana », l’école madrilène, l’école de Barcelone. Aujourd’hui, tout est mélangé. Les écoles de Séville et de Madrid restent les plus reconnues. »

Pour découvrir cet univers musical et de danse venu d’Espagne, rien de plus simple. Direction le théâtre national de la danse de Chaillot à Paris. Jusqu’au 13 février s’y déroule la 4ème biennale d’art Flamenco.