Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

SNCF : tout le monde ne sera pas remboursé après la grève

23 mars 2018 à 09h30 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

Il faudra remplir certaines conditions pour espérer recevoir un dédommagement, si vous n’avez pas eu votre train. On fait le point.

Seulement 4 lignes en Ile-de-France sont concernées. La SNCF va dédommager les usagers qui se sont retrouvés, jeudi 22 mars, avec moins d’un train sur trois en heure de pointe. Le RER D et certains axes des lignes P et R sont concernés. La branche vers Dreux et Plaisir-Grignon de la ligne N est aussi retenue. Et finalement les clients de la ligne U, dont le trafic a été nul ce jeudi, seront dédommagés. 



« En Ile-de-France, le service minimum garantit la circulation de 33 % des trains en heures de pointe sur le réseau. Lorsque SNCF Transilien ne peut produire ce plan de transport minimal du fait du nombre très élevé de grévistes, alors il dédommage les clients des lignes concernées », explique Transilien.

« Leur objectif est de causer un maximum d'ennuis aux usagers »

Mais quid des grèves à répétition qui se profilent à partir du 3 avril, à raison de deux jours par semaine pendant trois mois ? La Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT) a envoyé une lettre ouverte au Premier ministre, pour exprimer ses inquiétudes et réclamer des mesures compensatoires pour les usagers.

« Il n'y a pas, de la part des organisations syndicales, un respect très affirmé de ce droit à la mobilité et de la mise en œuvre d'un service garanti », explique l’association d’usager dans les colonnes de Challenges. « D'ailleurs, ils ne s'en cachent pas et disent clairement que leur objectif est de causer un maximum d'ennuis aux usagers ».