Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Shakira devant la justice : elle nie les accusations de plagiat pour « La Bicicleta » (Photo)

28 mars 2019 à 13h15 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Shakira

Accusée de plagiat, Shakira est passée devant un juge à Madrid. La star colombienne a nié toutes les accusations et s’est défendue. Récit.

En 2016, Shakira dévoilait la chanson La Bicicleta enregistrée aux côtés de Carlos Vives. Il s’agit du sixième single de son onzième album studio, le fameux El Dorado. Le titre est rapidement devenu un tube dans le monde entier, avec, à l’heure actuelle, plus d’un milliard de vues sur Youtube. Mais le chanteur cubain Livam, alias Liván Rafael Castellano, accuse les deux stars colombiennes d’avoir plagié l’une de ses chansons intitulée Te Quiero Tanto et datant de 1997. Une plainte a donc été déposée. 

SHAKIRA ET CARLOS VIVES SE DÉFENDENT

Ce mercredi 27 mars 2019, Shakira a donc été convoquée au tribunal de commerce de Madrid, en Espagne (photo ci-dessous). Face au juge, la bomba latina a déclaré n’avoir « jamais entendu de toute sa vie » la chanson Te Quiero Tanto de Livam. D’après nos confrères espagnols du journal El PAÌS, Shakira aurait même chanté dans le tribunal afin de démontrer les différences entre son titre, La Bicicleta, et la chanson du plaignant au juge. De son côté, Carlos Vives, à l’origine de la mélodie et des paroles (avec l’aide de son producteur Andrès Castro de Sony Music), s’est lui aussi défendu : « Je ne connaissais pas Livam avant ». Au cours du procès, Livam a également pris la parole : « C’est comme s’ils touchaient à un de mes enfants ». « On me vole ! », a-t-il encore ajouté, au bord des larmes. De plus, le Cubain a estimé que le producteur de Carlos Vives aurait très bien pu avoir eu accès à sa chanson, bien avant l’enregistrement de La Bicicleta, et donc s'en inspirer. 

UNE PÉRIODE DIFFICILE POUR SHAKIRA

Pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’une chanson de Shakira est pointée du doigt pour plagiat. En 2014, la chanson Loca avait été qualifiée de « copie illégale » d’un morceau composé par un musicien originaire de République dominicaine en 1998 par un tribunal new-yorkais. L’interprète de Chantaje va également devoir refaire face à un juge dans les prochains mois. Cette fois-ci, il s’agira d’une affaire de fraude fiscale.