Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Nanterre : jugé pour avoir brûlé vive sa compagne sous les yeux de leur fille

09 janvier 2020 à 11h15 Par Mikaël Livret
La petite fille, âgée de 7 ans au moment du drame, avait assisté à toute la scène.
Crédit photo : Capture d'écran Facebook - @Sandrine Bouchait

Christophe J. doit comparaitre ce jeudi 9 janvier devant la cour d'assises de Nanterre pour avoir brûlé vive sa compagne devant leur fille de sept ans à l'époque. Il encourt la réclusion à perpétuité.

Traumatisme. Christophe J., 42 ans, est jugé devant la cours d’assises de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour avoir brûlé vive sa compagne, Ghylaine Bouchait, sous les yeux de sa fille, le 22 septembre 2017. Elle est morte deux jours plus tard des suites de ses blessures.

C’est par un mystérieux SMS qu’il découvre finalement son adultère. Ce soir-là, dans le pavillon familiale du Plessis-Robinson, c’est au terme d’une ultime dispute à propos de l’infidélité de sa femme que Christophe J. va commettre l’irréparable. 

Vers 22h30, les voisins entendent une femme hurler à la mort. Ils sortent sur le pallier et aperçoivent de la fumée s’échapper de l’appartement. L’un d’eux enfonce la porte de l’appartement d’où s’enfuit l’enfant: “Papa a voulu suicider maman”, aurait-elle expliqué et dont les propos sont rapportés par Le Parisien.

L’arrivée rapide des secours n’y changera rien. Ghyslaine est brûlée à 92%. Elle ne survivra pas. Sandrine Bouchait, la sœur de la victime, s’occupe de sa nièce depuis deux ans. Elle est également à la tête de l’Union nationale des familles de féminicide.

Le procès doit durer 4 jours. Christophe J. risque la réclusion criminelle à perpétuité.